La sophrologie ou faire la paix avec l’espace et le temps…

La sophrologie est une science, une méthodologie et pratique intérieure dont le cœur est le courant philosophique appelé phénoménologie existentielle. 

En tant que science elle étudie les phénomènes de la conscience humaine. De cette clarté scientifique le Dr Alfonso Caycedo, son créateur, a réussi à créer une méthode reproductible, simple et universelle permettant à l’être humain de dévoiler sa conscience et de vivre en paix dans l’immensité de l’espace et du temps.

Cette méthode a pour fondement 12 étapes phares de ce dévoilement de la conscience humaine : les 12 relaxations dynamiques. Les 4 premières relaxations dynamiques sont déjà les quatre piliers de bases permettant à celui qui les pratique régulièrement et assidûment de vivre une véritable libération de sa conscience. C’est la base du métier de sophrologue.

Tout en douceur, le sophronisant vit sa conscience corporelle (RD1), puis la conscience de l’illimité de son esprit (RD2), puis l’harmonie entre son corps et son esprit (RD3) et enfin il rencontre et vit ses valeurs individuelles et collectives qui lui tiennent à cœur (RD4).

L’être découvre son espace intérieur et corporel et ainsi se redéploie dans l’espace du monde.

Aussi, en vivant ces 4 piliers, le sophronisant revisite la notion de tridimentionnalité.  Il peut faire la paix avec son passé, faire remonter des capacités antérieures. Par rapport au présent, il apprend à être plus présent à lui-même, plus concentré, plus performant. Enfin il apprend se projeter dans le futur et a s’y préparer en toute conscience.

L’être découvre son Temps libre individuel. Libre car découvre qu’il n’est pas obligé d’être prisonnier du temps qui passe, mais qu’il peut jouer avec lui et même y être créateur. Individuel car ses vivances lui permettent de conscientiser son histoire, son historicité, base de son identité profonde.

La sophrologie permet de jouer à vivre la vie en soi, au cœur de l’espace (corps, cellules, sa place dans le monde) et du temps (tridimention). Évolutive, elle permet de cultiver sans cesse un nouveau regard sur la vie et à la fois de construire une fondation solide de l’être : un véritable espace de vie intérieure, que l’on appelle conscience phronique.

Elisa Commarmond – Sophrologue