Être soi, pour être présent

Dans le domaine du développement personnel on entend souvent : « il faut vivre l’instant présent pour être en paix »…

Si l’on en reste au premier abord, on peut se dire que « vivre l’instant présent » ne nécessite pas trop de changements et d’efforts. Cela est en fait très difficile d’être zen tout de suite, à moins d’avoir de base un tempérament calme (tempéraments Terre et Eau). En fait la clé est dans l’effort intérieur de concentration, de saisissement de soi et de son identité profonde (au-delà des rôles extérieurs).

Être soi pour être présent

Et si la quête de pleine conscience ou celle de vivre l’instant présent,  cachait une quête plus profonde ? Celle d’être pleinement soi-même tout simplement !

Or s’il s’avère que c’est cela la vrai recherche, il est vital d’y répondre ! Or la réponse ne se trouve pas tout seul sans rien faire, mais dans une démarche plus dynamique, c’est à dire  de questionnement intérieur. Après que l’on ait fait cela on pourra vivre l’instant présent…

En réalité pour vivre l’instant présent, vraiment, il est illusoire de vouloir le vivre tout de suite. Pourquoi ? Car cet état d’être est le fruit d’une quête et d’un effort plus élevé pour être soi. C’est en étant plein de Soi que l’on devient présent. Si l’on n’existe pas, que l’on ne se questionne pas sur « qui je suis » profondément et si l’on reste avec une conscience ordinaire, alors sans nous en rendre compte nous restons vide intérieurement… et nous ne sommes pas vraiment présents. Nous sommes présents en surface, « collés » au monde extérieur, mais notre monde intérieur reste un territoire inconnu, inoccupé par l’esprit que nous sommes.

Finalement, il ne sert pas à grand-chose de chercher à méditer pour faire le vide, car si nous nous contentons de vivre qu’à l’extérieur de soi, nous le sommes déjà !

Commencer une démarche intérieure permet de faire le plein en soi. Peu à peu nous découvrons que notre monde intérieur peut être extraordinaire et riche de belles capacités. Notre vie se (re)créer et se transforme pour devenir une vie pleine de soi, pleine de sens et avec des instants extraordinaires. Alors on n’aura plus d’efforts à faire pour être présents !

Ce sera un état d’être naturel !

Notre vie sera tellement intense et vivante que l’on aura envie d’être là et nous n’aurons plus besoin de fuir dans des désirs extérieurs et matérialistes. L’esprit, son monde intérieur (ou conscience phronique en sophrologie) aura tellement de « poids » en soi qu’il sera difficile de faire autrement… que d’être soi ! en pleine conscience de Soi !

En résumé :

L’état d’être de présence intérieure véritable ne peut venir que d’une activité d’un esprit créateur qui change son environnement à mesure qu’il se transforme de l’intérieur. Elle implique une démarche dynamique à l’origine, qui va engendrer des transformations et par la suite : un état d’être en équilibre et la présence. Cette présence sera la conséquence d’un effort d’intégrité permanent.

Elisa Commarmond, Sophrologue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s