Confiance, expérience et action

L’autre clé que nous aborderons afin de cultiver la confiance en soi, est la notion d’actions et d’expériences. Comme nous l’évoquions dans les articles précédents, avoir peu de confiance en soi peut venir d’un manque d’expérience. Du coup le remède simple à mettre en place est : l’action ! Mais chacun à son tempérament face à l’action. Faire un bilan par rapport à sa manière d’agir peut être une clé très concrète et précise de connaissance de soi. Cela à une grande valeur dans notre vie si nous pensons comme Maximus dans Gladiator que :

« Nos actes résonnent dans l’éternité »

Dépasser sa peur d’agir

Si l’on manque de confiance et que l’on a peur à l’idée d’agir, c’est normal ! Le fait de dépasser notre peur en nous donnant des auto-défis, nous rendra plus confiant. Nous l’auront mérité notre confiance en nous et cela fera de nous un être plus fort qui aura encore envie de se dépasser pour donner le meilleur de lui.

La vrai confiance en soi nous rends rayonnant et à l’aise avec les autres et même en public… mais ce ne sera pas de l’orgueil. C’est très différent d’une personne imbue d’elle-même et centrée sur elle. Il est vraiment inutile et illusoire de vouloir ressembler à une telle personne. Ou celui qui le veut, c’est votre masque, pas votre Moi véritable.

La vraie confiance est une valeur morale, un monde qui obéit aux lois de l’amour… et non de l’égoïsme.

Manque de confiance ou manque d’action ?

Nous pouvons rencontrer un autre cas de figure, qui est celle de la personne qui n’a pas confiance en elle, mais qui n’agit pas, ou peu. C’est dommage, car en n’agissant pas cet individu, de type plutôt « tête »- intellectuelle ou « trèeees spirituelle », s’empêche de construire l’expérience de confiance ! Et elle est souvent malheureuse car ce qu’elle pense comme idéal, reste bien souvent non-manifesté. Et des belles idées qui restent dans la tête et qui ne sont pas agis, ne traversent pas l’être et n’est pas vécu.

Ce manque de vécu peut créer un grand vide existentiel.

Le remède est simple : agir notre saine intention, même si c’est un petit pas ! Il est important d’avancer sur notre chemin, car si l’on reste trop longtemps dans l’inertie nous allons perdre le feu de notre intention. Il faudra tout recommencer ! Il peut être intéressant de se demander pourquoi l’on n’agit pas dans le sens de nos rêves :

  • est-ce que vous jugez les actions qui sont à votre portée trop petites ?
  • Voulez-vous arriver trop vite au but ?
  • Vos motivations sont-elles assez claires ?
  • Avez-vous sur ou sous-estimé vos compétences ?
  • Voyez-vous assez grand ? Avez-vous un idéal qui vous dépasse suffisamment pour dépasser vos petites limites personnelles ?
Manque de confiance et excès d’action

Mais les gens qui agissent beaucoup font-ils partis pour autant du monde de la confiance ? Pas sûr ! Un individu peut être, très actif et être méfiant et insécurisé (stressé). N’est-ce pas le mode de vie de la majorité de l’être humain contemporain (surtout chez l’homme) ! Dans ce type de cas, le manque de confiance peut alors venir d’un vide intérieur. Il agit, agit, n’arrête pas pour fuir ce vide. Le vide de quoi ? Le vide de Soi par manque de connaissance profonde de soi, au-delà des rôles extérieurs, le manque de questionnement sur le sens de sa vie et ses valeurs.

La solution simple dans ce cas-là est une quête de clarification de ses motivations réelles et profondes à agir. Le fait de redonner du sens à ses actions, pourra lui donner un sentiment de paix intérieure et de sécurité car il sera non plus vide de lui-même mais plein de ses valeurs existentielles. Et ça change tout ! Ses comportements relationnels pourrons aussi changer : plus d’écoute, moins d’agressivité, moins de prise de pouvoir, plus à l’écoute de son rythme et celui des autres.

Faire la transition demandera des efforts et de l’humilité. Il n’aura pas besoin de feu d’action, mais d’une énergie plutôt « eau et terre » pour apaiser son feu excessif. Ce qui pourrait l’aider grandement serait de se reconnecter à la terre, aller en nature. Il pourrait faire le point et réfléchir en marchant en nature. C’est un actif, donc espérer se transformer en restant immobile sur un coussin de méditation ne sera pas trop sont truc. La marche méditative serait idéale !

En quête d’équilibre

Quel que soit notre profil d’action l’important est de trouver un juste équilibre entre le fait d’agir concrètement et le fait de méditer notre action afin de la remplir de nos valeurs porteurs de sens. Nous équilibrons ainsi les principes de masculin de féminin en nous. Effectivement nous sommes tous porteur d’une part féminine d’intériorité et masculine d’extériorisation.

Équilibrer ces deux parts en soi, peut aussi générer un bel équilibre dans les relations hommes/femmes, tant au niveau amical que du couple. Ce travail peut générer une formidable créativité relationnelle !

Conseil de lecture

livre-cd-harmonie-vitale-3D

Ce livret CD harmonisation vitale, est une pratique qui permet d’équilibrer ses parts féminine et masculines et aussi de se reconnecter à la dimension Terre/Ciel. Ces méditation sont très puissantes énergétiquement et créent, en les pratiquant régulièrement, un équilibre en soi entre son ancrage volontaire et son élévation plus tête.

Elisa Commarmond – sophrologue & ostéopathe