Pourquoi l’ostéo est aussi sophro ?

Car je me sens pleinement moi-même en alliant ces deux disciplines ! C’est ce que je cherche depuis le début de mes études en ostéopathie il y a 20 ans.

Je pratique la sophrologie d’une part pour partager à d’autres les bienfaits d’une pratique intérieure car je pratique moi-même la méditation créatrice depuis ma jeunesse, mais aussi pour apporter des solutions à mes patients face au stress.

Pourquoi ce besoin face au stress ?

En 15 années de pratique j’ai vu la vie des gens et leur comportement changer et cela m’a beaucoup questionné.

Mon examen en poche, je me suis installée dans différentes régions de France. J’ai commencé par une pratique ostéo plutôt douce, énergétique. Les gens arrivaient bien à se laisser aller, à se détendre sur la table. Mais au fil des années, j’ai vu que les gens n’arrivaient plus à fermer les yeux et lâcher prise. Ils posaient leur corps, tendu comme un « bout de bois », les yeux ouverts, me regardant tantôt du coin de l’œil un peu méfiants. Par respect pour les gens je ne pouvais plus pratiquer la même ostéopathie. Il m’a fallu être là, parler, les rassurer, gagner leur confiance et les détendre plus corporellement. J’ai développé une pratique plus physique ou je manipulais aussi beaucoup plus. C’est comme si les gens avaient besoin de plus ressentir leur corps.

Cela fait écho à l’importance de la conscience corporelle en sophrologie. Les méthodes commencent toujours par la vivance du corps, c’est à dire se reconnecter à son corps et à son schéma corporel.

Je me suis demandé quel pouvait être la cause de cette tension corporelle ? J’en ai conclu que stress et l’hyperconnection amène les gens à être  trop dans leur intellect (et l’abstraction technologique) et cela les coupe de leur corps et de la vie. Comme les gens habitent de moins en moins leur corps, en étant sédentaire devant les écrans, alors ils stressent de plus en plus. Le corps est fait pour vivre le mouvement ! Que fait un corps privé de mouvements, privé de vivances ? Il flippe ! Il stress ! Est insécurisé !

Une demande grandissante de solutions

Aussi parallèlement, j’ai remarqué qu’il y a une demande grandissante des gens d’apprendre des méthodes pour résoudre aux même leurs problèmes. Ils me disent de plus en plus : « qu’est-ce que je peux faire de mon côté comme exercices ». Certaines personnes m’ont aussi témoigné s’être guéris eux même de dysfonctionnement thyroïdiens ou de douleurs par la méditation ! Là je me suis dit ouaaah c’est ce que je veux partager aussi !

Même si notre monde se durci de plus en plus il y a une demande grandissante de la part des gens de solutions pour se reconnecter à « soi ». La pratique de la méditation et/ou sophrologie fait de plus en plus parti du monde moderne.

Même une patiente de 93 ans m’a dit l’autre jour : « je vous avais dit que je méditais ? Ça m’aide à être moins stressée… J’adore les livres de Christophe André » ! Elle était trop mignonne !

C’est une joie pour moi de pratiquer le métier de sophrologue afin d’apporter à mes patients le développement de leur propre ressources et de les aider à transformer leur mode de vie !

Elisa Commarmond Ostéopathe & Sophrologue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s